top of page

Femmes cyclistes: libres et audacieuses


Monter sur une selle de vélo, comme tant d'autres activités, n'était pas encouragé dans la société extrêmement patriarcale de l'époque. Bien que l'histoire du vélo remonte à 1817, il a fallu attendre 1890 pour que les femmes commencent à utiliser ce mode de transport.

Ce n'était pas une tâche aisée de chevaucher un vélo avec une robe volumineuse et un corset oppressant. Il a fallu l'avènement du modèle à "col de cygne" pour que les premières femmes, principalement issues des classes aisées, puissent enfin profiter de cette nouvelle mobilité.


Les débuts d'une nouvelle liberté


Dès les années 1880, la popularité de la bicyclette a pris en ampleur et elle est devenue plus accessible à toutes les classes sociales. De plus en plus de personnes, y compris des femmes, se sont procuré un vélo.


Pour les femmes, le vélo est devenu synonyme d'émancipation. Il leur a offert la possibilité de se déplacer librement, sans avoir à dépendre de leur mari. Elles ont ainsi gagné le droit de se rendre où bon leur semblait, quand elles le désiraient.


Un tournant vers plus de droits et d'émancipation grâce au vélo


"La bicyclette a fait plus pour l'émancipation des femmes que n'importe quoi d'autre au monde. Je suis toujours ravie de voir une femme à vélo," a déclaré Susan B. Anthony, militante des droits des femmes, en 1896.


Le droit de pédaler a insufflé un vent de changement aux femmes, leur offrant une liberté nouvelle. Ces femmes, confinées dans leur foyer, ont pu grâce au vélo explorer de nouveaux horizons. L'émancipation des femmes et la marche vers plus d'égalité des sexes ont également été favorisées par le vélo. Des femmes qui ont marqué l'histoire ont osé revendiquer le droit de porter des pantalons et ont décidé de pédaler malgré les préjugés.


La mode révolutionne encore


La révolution du vélo s'est accompagnée d'une révolution vestimentaire majeure pour les femmes, leur offrant la liberté de porter des pantalons pour plus de praticités. Progressivement, le jupon traditionnel a commencé à céder la place au pantalon féminin, incarné par le bloomer, créé aux États-Unis par Amélia Bloomer, une militante féministe et suffragette. Ce pantalon bouffant, baptisé en hommage à sa créatrice, offrait une mobilité bien supérieure aux jupes et jupons de l'époque.


Ce changement fut si radical qu'il conduisit à la rédaction de deux circulaires, stipulant que les femmes avaient le droit de porter des pantalons uniquement si elles "tenaient un guidon de bicyclette à la main".


De nos jours…


Aujourd’hui, le cyclisme s'est généralisé et est devenu un moyen de transport largement adopté. Néanmoins, certains débats persistent, notamment en ce qui concerne la praticité des vêtements sportifs pour les femmes.


En outre, même à notre époque, dans certaines parties du globe, l'accès des femmes au vélo demeure limité, et leur présence dans la communauté cycliste reste encore insuffisante.


À Bruxelles, un nombre croissant de femmes, y compris des mères, ont fait du vélo leur moyen de déplacement quotidien. Des solutions innovantes comme nos Treebikes sont spécialement conçues pour faciliter leur vie, leur permettant ainsi de transporter leurs affaires ou leurs enfants en toute simplicité.

8 vues0 commentaire

Comments


bottom of page